Close

M. Ciotti

L’année 2016 qui s’achève a été marquée par la tragédie du 14 juillet qui restera à jamais dans nos mémoires et nos cœurs. En ce jour traditionnel de célébration des valeurs de liberté et de fraternité, symboles de la France, Nice et les Alpes-Maritimes ont été frappés au cœur par une tragédie sans précédent dans leur histoire.

 

Comme lors de l’ignoble attentat de Toulouse en 2012, les enfants ont payé un lourd tribut à la folie meurtrière d’un seul homme, et ils sont nombreux à être marqués à jamais dans leur corps et leur esprit.

 

Au moment où des familles entières ont été détruites, ravagées par le deuil et la douleur, des vies innocentes brisées, des passants traumatisés par les scènes cauchemardesques vécues, l’espoir est venu de tous ceux qui, spontanément, ont porté assistance aux proches des victimes, aux blessés, aux personnes choquées.

 

L’espoir est venu de ces équipes médicales, pompiers, membres des forces de sécurité qui, confrontés à des situations d’urgence absolue et à des visions bouleversantes, ont fait preuve d’une extrême réactivité, d’un exceptionnel professionnalisme et de qualités humaines unanimement reconnues.

 

En cette période où le totalitarisme a pris des formes nouvelles et touche notre territoire, l’hommage du 25 septembre rendu aux Juifs déportés et aux Justes parmi les nations de Saint-Martin-Vésubie prend une signification particulière. Rappelons-nous qu’il y a 73 ans, l’intolérance, la haine d’autrui, la cruauté, mais aussi le courage, la bonté, la générosité avaient bouleversé la vie de Saint-Martin-Vésubie et des Alpes-Maritimes.

 

Cet exemple doit continuer de nous inspirer. C’est pourquoi, en accord avec le Comité français pour Yad Vashem, présidé par Pierre-François Veil, j’ai tenu à faire vivre la mémoire de ces hommes, femmes, enfants qui ont été persécutés et de ceux qui, animés par le sens de l’humain et de l’entraide fraternelle, leur ont apporté aide, chaleur humaine et espoir.

 

Grâce aux témoignages de tous ceux qui ont été sauvés et ont manifesté leur reconnaissance envers leurs bienfaiteurs, Saint-Martin-Vésubie a été reconnue « Commune membre des villes et villages des Justes parmi les nations de France » et je suis fier de l’honneur rendu au village, berceau de ma famille.

 

Je sais gré à Nissim Edery d’avoir tenu à rappeler aux lecteurs de Shalom Pratique cet épisode peu connu de notre histoire et de celle du peuple juif dont l’histoire faite de diasporas et de persécutions est d’abord celle d’un peuple de mémoire. C’est une belle leçon d’histoire, mais aussi de courage, d’humanité et de foi en l’homme qui nous est donnée et doit nous guider face à la barbarie et à l’obscurantisme.

 

 

Eric CIOTTI

Député – Président du Conseil départemental des Alpes-Maritimes

Leave a Comment

Un commentateur WordPress
17 janvier 2017 chez 17 h 28 min

Bonjour, ceci est un commentaire.
Pour débuter avec la modération, la modification et la suppression de commentaires, veuillez visiter l’écran des Commentaires dans le Tableau de bord.
Les avatars des personnes qui commentent arrivent depuis Gravatar.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *