Close

M. Estrosi

Ce nouveau numéro du Shalom Pratique est le fruit du travail remarquable effectué par mes amis Sandy et Samy Edery qui offrent à la communauté juive azuréenne et régionale, ainsi qu’à l’ensemble de leurs amis, le dix-huitième numéro de cette publication de belle tenue. Il s’inscrit dans un contexte particulier. En effet, trois événements intervenant au cours des mois de juin à septembre confèrent une solennité particulière et intense à autant de commémorations qui y sont associées.

Le premier d’entre eux est relatif au cinquantenaire de la Guerre des Six Jours, au terme de laquelle des soldats Israéliens parviennent, au mois de juin 1967, à progresser jusqu’au Mur occidental du Temple de Jérusalem et en permettent un accès universel. Très nombreux sont celles et ceux qui, depuis un demi-siècle, ont pu éprouver le sentiment de plénitude qui étreint chaque être humain posant ses mains sur les pierres façonnées et assemblées à l’époque du roi Salomon. L’émotion et le recueillement que j’y ressens me conduisent, lors de chacune de mes visites, à toujours y formuler des vœux pour une Paix véritable.

Le deuxième a rassemblé le 14 juillet dernier, un an après l’attentat d’une cruauté et d’une barbarie indicibles advenu sur la Promenade des Anglais, monsieur Emmanuel Macron, Président de la République française, les familles endeuillées, l’ensemble des Niçoises et Niçois ainsi que toutes les personnes portées par leur cœur à se réunir en mémoire des victimes. Le même refus absolu du terrorisme sanglant et meurtrier s’y est exprimé, à la fois par le silence et la parole. La qualité et l’intensité de cet hommage aux disparus ont placé la dignité humaine, au-delà de l’immense chagrin que nous  éprouvons, comme la valeur exaltant l’humanité qui doit nous habiter. Nice Côte d’Azur a, en ces moments douloureux, porté à la fois le deuil et la résolution qui nous anime de surmonter en prenant un élan nouveau cette épreuve collective, que connaissent d’autres cités.

Le troisième ouvre le mois des solennités juives de Tichri, au cours duquel le Nouvel An juif précède le Grand Pardon ainsi que la construction des Cabanes marquant les huit jours de Soukkot. Roch Hachana symbolise à la fois la continuité et le renouvellement, le cycle des années tout autant que la régénération qui marque précisément cet élan avec lequel les êtres humains, individuellement et collectivement, puisent dans l’expérience acquise la volonté de réaliser des projets nouveaux, d’atteindre des objectifs plus ambitieux encore. Ce ressourcement permet aussi, par la prise de repas quotidien dans les tentes aux toits ajourés des Soukkot, quelques jours après le Grand Pardon, de prendre conscience de la fragilité des êtres humains et de renforcer la nécessité de la solidarité qui doit les unir.

En consacrant un dossier aux solennités du mois de Tichri ainsi qu’au site et à l’histoire de Massada, mot qui signifie forteresse, le Shalom Pratique tient à illustrer l’héroïsme face à l’oppression et la violence. Cette Résistance a su trouver à Nice son expression dans le magnifique dévouement des forces de sécurité, du corps médical, des personnels soignants, des professionnels de l’écoute recueillant le témoignage de la souffrance humaine face à l’inhumain, des collaborateurs administratifs et des personnes présentes ayant œuvré de toute leur énergie à sauver, aider, soulager.

Je veux enfin rendre ici un hommage d’une absolue fidélité à la mémoire de Simone Veil, rescapée de la Shoah, au cours de laquelle elle perdit plusieurs membres de sa famille, et disparue le 30 juin dernier. Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, a pris à juste titre la décision de procéder à son inhumation, ainsi qu’à celle de son mari, au Panthéon. Cette marque de reconnaissance de la Nation à l’égard d’une Niçoise se justifie pleinement par ses efforts décisifs pour la construction européenne et son combat permanent en faveur de la dignité humaine. Que son exemple éclaire les générations présentes et à venir.

A toutes et tous, je veux souhaiter ici une année de santé, de paix et de prospérité, à partager avec celles et ceux qui vous sont chers.

SHANA TOVA OUMETOUKA !

 

Christian Estrosi
Maire de Nice
Président de la Métropole Nice Côte d’Azur
Président délégué de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *