Close

M. Estrosi

Ce dix-neuvième numéro du Shalom Pratique, que mes amis Sandy et Samy Edery ont composé à nouveau avec le soin particulier et la variété des rubriques qui caractérisent chacun des opus précédents, paraît au moment de Chavouot. Or la fête des Dix Commandements, à laquelle est consacré ici un dossier exhaustif, intervient cette année précisément une semaine après le soixante-dixième anniversaire de la création de l’État d’Israël, événement majeur que Nice Côte d’Azur a tenu à commémorer comme il convenait.

C’est ainsi à juste titre que le sommaire de la présente publication met à l’honneur une figure féminine remarquable de l’histoire de l’État d’Israël, la Première Ministre Golda Méïr. Cette femme exceptionnelle, dont les parents avaient fui l’antisémitisme et les pogroms alors qu’elle était enfant, fut sioniste dès l’adolescence et rejoignit Eretz Israël en mai 1921, voici un peu moins d’un siècle. Après avoir été ministre du Travail puis des Affaires étrangères dans les premiers gouvernements de l’État d’Israël, elle fut nommée à la tête du pays, au poste clé du pouvoir exécutif où ses qualités de fermeté, de sang-froid et de compréhension des enjeux se révélèrent de façon décisive dans toute leur étendue.

L’État d’Israël a ainsi compté parmi les tout-premiers, voici quarante ans, à confier les responsabilités les plus éminentes à une femme, et il est aujourd’hui l’un des pays de tête où l’Innovation forge efficacement l’économie et les échanges avec de nombreux États et grandes collectivités. À ce titre, j’ai initié des partenariats fructueux entre les structures institutionnelles ou privées de la Nation Start Up et Nice Côte d’Azur, dans les domaines scientifiques, entrepreneuriaux et environnementaux notamment. De plus, Israël représente un modèle exceptionnel en matière de sécurité des personnes, dont je veille à m’inspirer constamment dans les choix et décisions destinés à protéger l’ensemble de nos concitoyens, compatriotes et visiteurs.

C’est cette même volonté détermination qui doit présider à la lutte contre l’antisémitisme, dont il est établi qu’elle est désormais l’affaire de tous. Il est nécessaire que tous les acteurs politiques, économiques et sociaux affrontent avec lucidité ce phénomène indigne de la République et, au-delà, de la condition humaine. Je suis et serai inflexible sur ce sujet. Chaque Juif de France doit pouvoir vivre en France autant qu’il le souhaite, et Nice Côte d’Azur se veut à ce titre une référence. Qu’il s’agisse des espaces publics ou privés, le respect de l’intégrité de toute personne, a fortiori vulnérable, revêt une importance que la mission sacrée des pouvoirs publics est de garantir de manière effective.

À chacune et chacun d’entre vous, je souhaite une excellente lecture de ce nouveau et fort beau numéro du Shalom Pratique.

 

Christian Estrosi
Maire de Nice
Président de la Métropole Nice Côte d’Azur
Président délégué de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *