Close

M. Estrosi

Ce vingtième numéro du Shalom Pratique, qui clôt sa dixième année d’existence, est l’occasion pour moi d’adresser mes félicitations à ses concepteurs, mes chers amis Sandy et Samy Edery. Le magazine est né alors que je commençais, en mars 2008, mon premier mandat en qualité de Maire de Nice ; le Shalom Pratique s’est ainsi étoffé au fur et à mesure que les réalisations de la nouvelle municipalité niçoise permettaient d’embellir notre Ville.

Alors que la communauté d’agglomération évoluait en une véritable Métropole (la première sous cette forme au sein de notre pays) dont le nom, Nice Côte d’Azur, s’impose avec respect à l’intérieur comme à l’extérieur de son périmètre, y compris à l’international, le Shalom Pratique devenait rapidement l’une des publications de référence de la communauté juive azuréenne et régionale, tout en élargissant progressivement son lectorat.

J’ajoute que, pour le maire d’une grande Ville de France et président d’une Métropole de référence, ce cheminement sur une décennie d’une publication à la fois gratuite, très bien documentée et d’une belle qualité graphique représente notamment, grâce à des articles et des dossiers thématiques exhaustifs, un vecteur de présentation de la valeur ajoutée que les nouvelles technologies apportent à notre territoire.

Je veux, par ailleurs, relever qu’à environ six mois d’intervalle, au cours de cette année 2018, sont intervenus deux événements majeurs : la commémoration du soixante-dixième anniversaire de l’État d’Israël, et l’assassinat de onze Juifs dans la synagogue de Pittsburgh. Dans la joie légitime de posséder un foyer national, comme l’épreuve d’un antisémitisme hélas toujours présent, l’aspiration à la paix réelle demeure, je le sais, constante.

Alors que s’est achevée la saison croisée France-Israël 2018, que la Ville de Nice et la Métropole Nice Côte d’Azur ont nourrie de manifestations à la fois fraternelles et de très haut niveau technique, je forme le vœu que les huit bougies de Hanouka, qui ont été successivement allumées au début du mois de décembre, éclairent celles et ceux qui veulent poursuivre un chemin de coopération incluant plus que jamais le défi climatique.

 

Christian Estrosi
Maire de Nice
Président de la Métropole Nice Côte d’Azur
Président délégué de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *