Close
Mr Culioli

M. Culioli

Chers amis,

Nous venons de terminer les fêtes de Pessah et, à cette occasion, nous nous sommes remémorés la sortie d’Égypte. Cette période à l’occasion de laquelle le courage a permis à chacun de lutter contre la régression.

Ce courage qui aujourd’hui peut être encore davantage, permettra que chacun défende précieusement les causes qui constituent notre socle républicain qui renforcent notre communauté.

Je parle de la communauté française. Et nous faisons tous partie intégrante de cette belle communauté. Il s’agit d’une seule communauté avec sa mosaïque culturelle et sociale.

Mais alors dans ce cas, en tant que français nous devons tous nous attacher à vivre en communauté. Une communauté est solidaire. Une communauté est concernée dans son ensemble quand l’un de ses membres est la cible d’agressions verbales ou physiques répétées. Une communauté est forte et soudée pour lutter contre les maux qui peuvent la toucher de l’intérieur tels que l’antisémitisme, le racisme, la montée de l’extrémisme ou les volontés d’ingérence venant de l’extérieur. Une communauté ne tolère pas que l’on s’en prenne à l’un de ses membres juste parce qu’il fait partie de cette communauté.

À ce titre, les familles de Sarah Halimi et de Mireille Knoll notamment doivent se sentir soutenues aujourd’hui par cette communauté. Une communauté ne doit pas se déchirer parce que des désaccords naissent en son sein. Elle doit œuvrer à la construction d’une solution d’apaisement.

Alors ce n’est pas facile de faire vivre une communauté, de la faire avancer, de la faire grandir et apprendre de ses erreurs passées. « Il faut d’abord savoir ce que l’on veut, il faut ensuite avoir le courage de le dire, et l’énergie de le faire. » (Georges Clémenceau). Ensemble ayons donc ce courage et cette énergie !

 

Jérôme Culioli
Président du CRIF Sud-Est