Close
Mr ghnassia

M. Ghénassia

Chers amis,
La tragédie qui a frappé Nice le 14 juillet 2016, a marqué chacun d’entre nous dans sa chair, et chacun d’entre nous garde en mémoire les victimes de la barbarie terroriste.
Cette tragédie nationale a touché des hommes, des femmes, des enfants. Et la communauté juive n’a pas été épargnée.
Cette barbarie, nous la vivons à nouveau, après les attentats de novembre à Paris, et ceux de janvier 2015 à l’Hyper Casher, qui ont constitué un tournant historique dans la vie des Juifs de France.
Président du FSJU Nice Côte-d’Azur depuis un an, j’ai été confronté à cette réalité douloureuse, de manière palpable, où la lutte contre le terrorisme doit être sans relâche.
Depuis un an, mon rôle me permet d’appréhender plus encore cette réalité, les difficultés qui nous touchent et les problèmes qui nous environnent. J’ai pu mieux saisir les conséquences de l’actualité sur notre Communauté, l’ampleur de la tâche à accomplir et les enjeux de société auxquels nous sommes confrontés.
A cette crise dans laquelle l’antisémitisme ne tait plus son nom, s’ajoute une crise sociale, toujours plus grande, qui touche les plus démunis d’entre nous. Certains d’entre eux doivent faire face à la double peine, celle de la précarité, et celle de la violence d’être stigmatisé pour ce que l’on est. Car ne l’oublions pas, les menaces qui pèsent sur notre communauté, sur la France et les valeurs républicaines, sont réelles et peuvent toucher chacun d’entre nous.
Alors en cette période de Tsédaka, campagne unitaire qui rassemble l’ensemble de la communauté juive autour de la solidarité, il est plus que jamais nécessaire de soutenir les associations régionales qui œuvrent sur le terrain, pour aider ceux qui en ont besoin. Il est plus que jamais nécessaire d’être présent pour soutenir les programmes sociaux qui luttent contre la précarité et l’exclusion sous toutes ses formes : handicap, solitude, grande pauvreté.
Malgré les événements, gardons en tête que la plus intolérable des discriminations est bien souvent d’ordre matériel. Fort de son expérience, le FSJU s’attache à lutter contre toute forme d’exclusion.
Par ailleurs, le rôle du FSJU, en tant que colonne vertébrale de la communauté juive, est de permettre à chaque juif de vivre pleinement son judaïsme, quelle que soit sa sensibilité.

 

Charles Ghénassia
Président Régional du Fonds Social Juif Unifié et de l’Appel Unifié Juif de France